Vous envisagiez d’assister au concours Eurovision 2019 à Tel Aviv? L’annonce du prix des tickets par la chaîne de télévision israélienne KAN (en charge de l’organisation du concours) risque de vous refroidir. Pour la finale du samedi 18 mai, il vous faudra par exemple débourser environ 360 euros pour une place debout. Comment explique-t-on une telle flambée des prix? On vous explique tout! 

Quand Netta Barzilai a soulevé le trophée en mai 2018, les fans de l’Eurovision savaient déjà qu’il faudrait économiser pour assister à l’édition 2019. Tout d’abord, Israël se trouvant un peu plus loin, le budget transport allait être plus élevé que pour un voyage à Lisbonne ou à Stockholm. Ensuite, Tel Aviv est une ville relativement chère, trouver un logement à prix raisonnable n’allait pas être aisé. La municipalité propose d’ailleurs aux voyageurs de camper dans un des parcs de la ville où des infrastructures particulières seront mises en place pour accueillir les visiteurs de l’Eurovision et de la Gay Pride, qui se déroulera quelques semaines plus tard. 

Mais le veritable coup de grâce à nos finances aura finalement été porté lors de l’annonce du prix des tickets. Le billet le moins cher pour la finale tournera autour de 280 euros la place! Lors des éditions précédentes, il était possible de trouver des billets à moins de 100 euros. Plusieurs facteurs expliquent cette flambée des prix. Premièrement, Israël ne dispose pas d’une grande salle de concert comme celles proposées ces dernières années. Le centre des expositions qui accueillera l’Eurovision en 2019 a une capacité de 10000 places mais à cause des contraintes techniques et de sécurité, seules 7400 places seront mises en vente (à noter que 500 places seront réservés aux soldats des troupes israéliennes…). La loi de l’offre et de la demande a fait grimper les prix.

Ensuite, le coût de l’organisation est pharaonique. Et si la télévision portugaise RTP s’était imposée une cure d’austérité en supprimant certains artifices, KAN compte bien montrer tout le savoir-faire israélien et nous promet une scène et un show époustouflants, et ce malgré l’absence de financement du gouvernement pour l’organisation du concours. Aucune extravagance ne semble mise à l’écart. La rumeur court d’ailleurs depuis quelques semaines que la chaîne publique serait en négociation avec Madonna pour l’entracte du show! A l’instar de Justin Timberlake en 2016 qui y avait présenté « Can’t stop the feeling », la star américaine viendrait chanter un morceau de son nouvel album en avant-première sur la scène de l’Eurovision. Une apparition qui se négocierait visiblement en plusieurs millions d’euros… 

En tant normal, les billets s’arrachent toujours comme des petits pains. Obtenir les précieux sésames serait-il devenu une mission impossible? Le solgan de cette année, « Dare to dream« , est bien choisi. Pour calmer les éventuelles frustrations, le porte-parole de KAN garantit un show tellement exceptionnel qu’il sera préférable de le regarder sur son petit écran. Un retour à la base pour de nombreux fans… et une sage manière d’éviter la banqueroute! Mais si mon article ne vous a pas refroidi, sachez que la date précise de la vente des tickets n’est pas encore connue mais qu’elle devrait arriver avant la fin du mois de février. A vos cartes de crédit!

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone