Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

#MORANDINILIVE : Le dossier sur l’affaire de JMM sur iTELE

Le 26 septembre 2016, la Société des journalistes d’iTELE a informé les salariés de la chaîne info que suite à la mise en examen de Jean-Marc Morandini et ‘compte tenu de la gravité des faits qui lui sont reprochés’, Serge Nedjar (directeur de la chaîne) et Gérald-Brice Viret (directeur de Canal+) ont décidé que Jean-Marc Morandini ne viendra pas sur iTélé, sauf contre-ordre. (lire le dossier sur l’affaire Morandini – Les Inrocks – Les Faucons). Le contre-ordre arrivera rapidement et créera le plus grand conflit d’iTELE et une situation totalement surréaliste dans le paysage audiovisuel français dont je vous propose de découvrir ci-dessous le développé.

07 octobre 2016
iTELE annonce l’arrivée de Jean-Marc Morandini sur sa chaîne dès le 19 octobre 2016. Il animera un magazine quotidien (du lundi au vendredi). Morandini Live sera consacré aux médias avec interviews, débats et infos liés à l’actualité du secteur. Le programme sera diffusé de 18 à 19h. Suite à cette décision, la SDJ d’iTELE s’est dite consternée et avance les arguments de la direction de la chaîne pour justifier ce changement d’avis : faire remonter les audiences.

11 octobre 2016
154 membres de la société des journalistes d’iTélé (sur 191 inscrits, soit une participation de 81%) votent à 92,2% une motion de défiance contre leur direction -la deuxième en quatre mois-, après l’annonce de l’arrivée prochaine de Jean-Marc Morandini. Le site jeanmarcmorandini.com publie un article intitulé « Audiences – « Crimes » de Jean-Marc Morandini propulse NRJ 12 en tête de la TNT en 2ème partie de soirée » mettant en avant, comme vous l’aurez compris, les bonnes audiences du programme Crimes sur NRJ12. L’argument de l’audience est celui avancé par la direction d’iTELE pour justifier auprès de la SDJ l’arrivée de l’animateur (voir le communiqué du 7 octobre 2016)

13 octobre 2016
Jean-Marc Morandini publie une tribune dans Le Monde où il demande aux journalistes d’iTELE de respecter ses droits et de le laisser travailler. Lire la tribune.

14 octobre 2016
La direction de Canal+ annonce à la SDJ de iTELE que les journalistes qui ne souhaitent pas travailler avec Jean-Marc Morandini peuvent s’il le souhaite faire jouer leur clause de conscience jusqu’au 21 octobre 2016. Kesako ? Cela signifie que les journalistes quittent l’entreprise (licenciement avec indemnités) ou ils restent et acceptent alors la situation. Voici ce que dit l’article L7112-5 du Code du travail : « Changement notable dans le caractère ou l’orientation du journal ou périodique si ce changement crée, pour le salarié, une situation de nature à porter atteinte à son honneur, à sa réputation ou, d’une manière générale, à ses intérêts moraux ». Le Point, quant à lui, publie un article dans lequel il évoque le curieux business de Morandini et ses amis de la télé, entendez Gérard Louvin, Jean-Pierre Foucault ou encore Etienne Mougeotte. Via la société Tout est net, le site generationgay.fr proposait des petites annonces, tchats coquins, photos de stars et d’inconnus dans le plus simple apparat. D’après l’article, il semblerait que ce soit à cette époque que Morandini ait démarré ses castings douteux. Pendant ce temps, Jean-Marc Morandini aurait, ce vendredi 14 octobre, tourné un pilote de son émission. Si elle plaît à la direction, Morandini live pourrait arriver dès lundi à l’antenne. Source : lopinion.fr

15 octobre 2016
Le mot dièse #jesoutiensITELE entre dans le top 3 sur Twitter.

17 octobre 2016
Jean-Marc Morandini doit arriver sur iTELE à 18h… mais, à 11h30, la rédaction a pris la décision de se mettre en grève pour 24h. Au même moment, Les Inrocks publie de nouvelles révélations faisant suite à l’article du Point du 14 octobre (voir plus haut) dans lequel le magazine raconte la mésaventure d’un jeune homme âgé de 18 ans à l’époque des faits. 18h00, Morandini Live est bel et bien à l’antenne sur iTELE. Au niveau du contenu de l’émission, on ne sait que penser du sujet sur les crimes sexuels présumés de Donald Trump et Dominique Strauss-Kahn ?! Jean-Marc Morandini, sourire forcé, était accompagné d’une chroniqueuse qui ne se trouvait pas dans le même studio et de Linda L’Hrar devenue experte en politique américaine alors que sur viadeo.com elle se présente comme consultante associée de Teamtom, Cabinet de recrutement et de coaching. Lire l’article complet.

18 octobre 2016
Deuxième jour de grève à iTELE. Les internautes prennent directement à parti les annonceurs présents dans les coupures publicitaires de Morandini Live sur Twitter. La marque de jus Innocent s’excuse pour le couac et se désolidarise du programme. Lire l’article.

Linda L’Hrar est remplacée par une mystérieuse Samantha.

Morandini Live - Capture écran iTELE

Morandini Live – Capture écran iTELE

19 octobre 2016
Morandini Live n’a plus de coupures publicitaires. Aucune marque ne désire être présente dans le programme.

Buzzfeed.com révèle que la mystérieuse Samantha n’est autre que la fille de la chroniqueuse en plateau Rachel Bourlier.

21 octobre 2016
Jean-Marc Morandini donne une explication, en direct dans son émission, sur la mystérieuse Samantha. (lire l’excuse de JMM)

Le CSA, quant lui,  manifeste sa vive préoccupation quant à la pérennité de la chaîne iTELE. Les journalistes, quant à eux, poursuivent la grève jusqu’au lundi 24 à 20h.

Les internautes poursuivent leur campagne de déstabilisation et interpellent cette fois-ci les annonceurs présents dans le header sur le site jeanmarcmorandini.com qui retire le banner.

jean-marcmorandini-com

24 octobre 2016
Après avoir reçu les soutiens de Christophe Hondelatte, de Laurence Ferrari et de Cyril Hanouna durant le week-end, on pourrait penser que les journalistes d’ iTELE savourerait une première victoire : la direction du groupe Canal+ a décidé de suspendre la diffusion  Morandini Live dès ce lundi soir

La direction, ayant pris acte de la poursuite de la grève, annonce la suspension pour des raisons opérationnelles de ‘Morandini Live’ qui reprendra dès l’arrêt de cette grève. Il en va de même pour le lancement du nouvel habillage de CNEWS qui est reporté.

Mais à y regarder de plus près, la victoire et plutôt une couleuvre difficile à digérer car le programme est suspendu en raison de la grève mais pas annulé ! Il rependra lorsque la grève sera terminée or elle a démarré en raison de l’arrivée du programme !

Des voix s’élèvent pour sous-entendre que Morandini pourrait basculer sur CStar (chaîne people du groupe C+) et ainsi régler le problème de la grève à iTELE mais, comme le sous-entend le communiqué, Vincent Bolloré ne semble pas encore prêt à capituler…

3 novembre 2016
Alors que les journalistes d’iTELE sont toujours en grève, le second débat aux primaires de la droite sera diffusé ce soir sans encadrement éditorial.
La direction de la chaîne d’information a, par ailleurs, reçu deux mises en demeure de la part du CSA :
– des manquements aux exigences d’honnêteté et de rigueur dans la présentation et le traitement de l’information, dans Morandini Live
– absence de fonctionnement effectif depuis septembre 2015 du comité d’éthique prévu dans la convention de la chaîne, chargé de contribuer au respect du principe de pluralisme.
Le CSA a rappelé que faute de remédier à ces manquements, l’éditeur s’expose à des procédures de sanction. Si le conseil n’a pas la compétence pour arbitrer un conflit qui relève du droit du travail, elle peut rester attentive à ce que l’éditeur de la chaîne, titulaire d’une autorisation d’utiliser une fréquence publique, formule des propositions pour rétablir une offre de programmes qui contribue au pluralisme de l’information.

csa

4 novembre 2016
iTELE a pris acte de la décision prise hier par le CSA. La chaîne précise dans un communiqué que l’émission Morandini Live sera bien sûr soumise aux mêmes exigences de qualité et de rigueur que l’ensemble des programmes de la chaîne et que le comité d’éthique sera réuni à nouveau dans les meilleurs délais comme le demande le CSA.

14 novembre 2016
Alors que la chaîne d’information entamait sa 30ème journée de grève, la direction d’iTELE avait rendez-vous avec les ministres du Travail et de la Culture. A la sortie de son entretien, Stéphane Roussel, directeur général chargé des opérations de Vivendi, s’est montré très positif : « On a avancé sur tous les points, aussi bien sur les sujets éditoriaux que sociaux (…) C’était fructueux d’échanger avec le ministère aussi. On a bon espoir de conclure mais pour conclure, il faut être plusieurs« . Même son de cloche du côté de Myriam El Khomri, Ministre du Travail : « Il y a une volonté de la direction de sortir de ce conflit (…) Il faut maintenant qu’il y ait des actes ».

« être plusieurs » voudrait-il dire que la SDJ ne discutent pas ?
Le problème est que la SDJ voudrait parler « contenu » avec la direction alors que cette dernière veut parler économie. « iTELE perd depuis des années 25 millions d’euros par an. Le vrai sujet est économique, le reste ce n’est pas le sujet« , souligne Stéphane Roussel.
Pour rappel, les revendications des journalistes d’iTELE sont : le retrait définitif de l’antenne de Jean-Marc Morandini, le non-cumul des deux postes pour Serge Nedjar (directeur de la chaîne et directeur de la rédaction), l’élaboration d’une charte déontologique, un projet stratégique éditorial clair pour la future CNEWS. Comme quoi, le message du jour n’est pas forcément positif, ni même très différent du précédent.

16 novembre 2016
Fin de la grève. Un accord a été trouvé entre la direction et les journalistes. Rien pourtant n’aura été acquis ou presque. Morandini Live sera à l’antenne de la future chaîne CNews mais il est acté qu’aucun employé de la chaîne ne sera obligé de travailler avec l’animateur Jean-Marc Morandini. Serge Nedjar cumule toujours les deux fonctions, il sera uniquement encadré d’un directeur de l’information délégué (nommé au plus tard pour le 15 décembre 2016). La charte quant à elle devrait voir le jour… un jour… normalement sous 4 mois. En attendant, une vieille charte de 2002 qui existe chez Canal+ a été annexée à la convention liant i-Télé et le Conseil supérieur de l’audiovisuel.

Épuisés et après 31 jours de grève soit la plus longue de l’histoire de l’audiovisuel français depuis Mai 68, les journalistes capitulent. Plus de 30 personnes de la rédactions donnent leur démission, soit 1/3 des effectifs.

Nous sortons de ce conflit éreintés et meurtris mais la tête haute, avec au cœur le sentiment d’avoir tenté de défendre notre honneur. (extrait d’un communiqué des journalistes)

Parmi des départs, nous pouvons citer Amandine Bégot, présentatrice de la tranche info 17h-19h; Florent Peiffer, présentateur de la tranche 6h-9h; Milan Poyet, journaliste et porte-parole des grévistes; Guillaume Auda, grand reporter; Jean-Jérôme Bertolus, journaliste politique; Olivier Ravanello, chroniqueur spécialiste des questions internationales; Mathieu Cavada, journaliste; Valentine Desjeunes, journaliste; Frédéric Plisson, journaliste; Alice Rougerie, journaliste reporter; Olivier Predhomme, Journaliste Reporter d’Images au service Reportage; Léa Barracco, Reporter; Peggy Bruguière, Reporter; Lucas Menget, rédacteur en chef, en charge du service Reportage; Luc Michel, rédacteur en chef adjoint; Olivier Le Foll, chef du service des Sports; Michaël Darmon, chef du service Politique; Emmanuel Goubert, chef du service Reportage; Alexandre Ifi, directeur adjoint de la rédaction; Marc Cantarelli, rédacteur en chef des opérations spéciales; …

iTELE meurt et, pendant ce temps, dans un mépris total, Jean-Marc Morandini tweet son vol de retour sur American Airlines…

D’ici le 23 décembre 2016, le nombre de départ aura peut-être doublé. Une véritable hémorragie qui permet à la direction de repartie d’une page blanche. iTELE est, bel et bien mort. CNews sera une chaîne d’info en continu assure Maxime Saada, directeur général du groupe Canal +, mais à la sauce Bolloré. Il fallait passer par cette étape pour parvenir à redresser la barre économique de la chaîne d’info du groupe Canal+. Pour rappel, iTELE perd 25 millions d’euros par an sur un budget de 60 millions d’euros.

Adieu iTELE, moi je te regardais et j’aimais tes programmes. Regarder Florent Peiffer au petit-déjeuner tardif le dimanche matin était devenu un rituel. Suivre l’équipe de la Team Toussaint donnait sens à ma journée. Merci à vous et à bientôt… à la concurrence.

23 février 2017
Jean-Marc Morandini annonce en une de son site internet qu’il sera de retour sur l’antenne de CNews. « C’est clair ? » indique-t-il. Dans les faits, pas vraiment encore… car voici ce qu’écrit le site ozap.com concernant les propos que Gérald Brice-Viret, directeur des programmes du groupe Canal+, a tenu ce matin sur l’antenne de France Inter dans l’émission L’instant M :

« Au départ avec Morandini, on voulait faire une émission d’information. Puis, après (…) on a dit qu’on allait faire une émission médias. On a préféré aujourd’hui ne pas lancer l’émission, en accord avec Morandini et Serge Nedjar (patron d’iTELE, ndlr). Ca sera plutôt après les présidentielles. D’abord, priorité à l’info », a expliqué le cadre de Canal+, évoquant « plutôt » le mois de juin pour un retour à l’antenne de l’animateur. « C’est en tout cas ce qui est prévu aujourd’hui », a annoncé Gérald Brice-Viret, précisant que l’horaire de la future émission médias de Jean-Marc Morandini n’était pas encore arrêté.

15 août 2017
On sait maintenant combien la venue de Jean-Marc Morandini sur iTELE aura coûté au groupe Canal : 31,9 millions d’euros net. C’est le journal Libération qui l’annonce ce 15 août en publiant les résultats de la chaîne d’info : avec un chiffre d’affaires réalisé de 41,1 millions d’euros et une perte 3x plus importante qu’en 2015 (11,2 millions), la grève et l’attitude de Bolloré lui auront coûté cher.
Des audiences en berne (0,6% de part de marché, soit moins que LCI), une rédaction décimée (Olivier Galzi et Audrey Pulvar ne seront plus à l’antenne à la rentrée) annoncent encore des jours douloureux pour la chaîne et un avenir plus qu’incertain.

A la rentrée, Jean-Marc Morandini héritera d’une heure d’antenne en fin de matinée. Pour le reste, tout le monde se serrera la ceinture : « CNews rediffusera de 22 heures à minuit l’émission d’Yves Calvi l’Info du vrai, programmée sur Canal + de 19 à 21 heures à la place du Grand Journal. » annonce Libération.


Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *