Parmi les temps forts de cette 89ème cérémonie des Oscar qui se déroulait ce dimanche 26 février 2017 à Hollywood, les observateurs s’attendaient à une remise de prix très politique avec l’arrivée de Donald Trump au pouvoir… mais ils ne s’attendaient pas au coup de théâtre que nous allions vivre en direct en fin de cérémonie.

Warren Beatty et Faye Dunaway sont sur la scène du Dolby Theatre de Los Angeles pour remettre l’Oscar du meilleur film. Warren Beatty ouvre l’enveloppe qui se trouve devant lui et voit « Emma Stone, La La Land« . Il hésite et passe l’enveloppe à Faye Dunaway qui déclare que le film de Damien Chazelle a gagné mais, comme vous l’aurez compris, ce n’est pas l’enveloppe du meilleur film mais celui de la meilleure actrice. Alors que toute l’équipe de La La Land est déjà sur scène et que Damien Chazelle est déjà en train de remercier, le producteur du film lui coupe la parole et déclare : Les gars je suis désolé, il y a une erreur. « Moonlight » c’est vous le meilleur film. Ce n’est pas une blague j’ai bien peur qu’ils aient mal lu.

La La Land ne repart par bredouille non plus de ces Oscar. Grand favori avec 14 nominations, le film de Damien Chazelle repart avec quelques statuettes parmi les plus évidentes : Meilleur chanson originale, Meilleure musique de film, Meilleur décors, Meilleure photographie et aussi Meilleur réalisateur et Meilleure actrice pour Emma Stone.

Moonlight de Barry Jenkins avait, quant à lui, déjà eu son lot de bonnes surprises avant celui du Meilleur film avec le prix du Meilleur acteur dans un second rôle pour Mahershala Ali et celui du Meilleur scénario adapté.

Manchester by the Sea et Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point) repartent chacun avec 2 Oscars. Grosse déception par contre du côté de Jackie, Lion, Comancheria, Florence Jester Jenkins.

A l’arrivée, les coups contre la politique de Donald Trump auront été portés par les votes plus que par la parole des intervenants : Mahershala Ali (43 ans) devient le premier musulman oscarisé. Elire Le Client comme meilleur film étranger était le plus beau pied de nez que l’Académie pouvait faire au décret migratoire du président des Etats-Unis. Comme annoncé, l’Iranien Asghar Farhadi n’était pas présent et c’est une ingénieure irano-américaine, Anousheh Ansari, qui a lu une déclaration en son nom : Diviser le monde entre les catégories ‘Etats-Unis’ et ‘Nos ennemis’ crée la peur, une justification trompeuse pour l’agression et la guerre. Ces guerres empêchent la démocratie et les droits humains dans des pays qui ont eux-mêmes été victimes d’agressions. Les réalisateurs peuvent tourner leur caméra pour capturer des qualités humaines partagées et briser les stéréotypes sur diverses nationalités ou religions. Ils créent de l’empathie entre nous et les autres, une empathie dont nous avons besoin aujourd’hui plus que jamais.

Palmarès complet :

Meilleur film
Hell or High Water (Comancheria)
Fences
Hidden Figures (Les Figures de l’ombre)
La La Land de Damien Chazelle
Lion
Manchester by the Sea de Kenneth Lonergan
> Moonlight de Barry Jenkins
Arrival (Premier Contact) de Denis Villeneuve
Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point) de Mel Gibson

Meilleur réalisateur
Denis Villeneuve pour Arrival (Premier Contact)
Mel Gibson pour Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point)
> Damien Chazelle pour La La Land
Kenneth Lonergan pour Manchester by the Sea
Barry Jenkins pour Moonlight

Meilleur acteur
> Casey Affleck pour le rôle de Lee Chandler dans Manchester by the Sea
Andrew Garfield pour le rôle de Desmond Doss dans Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point)
Ryan Gosling pour le rôle de Sebastian Wilder dans La La Land
Viggo Mortensen pour le rôle de Ben Cash dans Captain Fantastic
Denzel Washington pour le rôle de Troy Maxson dans Fences

Meilleure actrice
Isabelle Huppert pour le rôle de Michèle Leblanc dans Elle
Ruth Negga pour le rôle de Mildred Loving dans Loving
Natalie Portman pour le rôle de Jackie Kennedy dans Jackie
> Emma Stone pour le rôle de Mia Dolan dans La La Land
Meryl Streep pour le rôle de Florence Foster Jenkins dans Florence Foster Jenkins

Meilleur acteur dans un second rôle
> Mahershala Ali pour le rôle de Juan dans Moonlight
Jeff Bridges pour le rôle de Marcus Hamilton dans Hell or High Water (Comancheria)
Lucas Hedges pour le rôle de Patrick Chandler dans Manchester by the Sea
Dev Patel pour le rôle de Saroo Brierley dans Lion
Michael Shannon pour le rôle de Bobby Andes dans Nocturnal Animals

Meilleure actrice dans un second rôle
> Viola Davis pour le rôle de Rose Lee Maxson dans Fences
Naomie Harris pour le rôle de Paula dans Moonlight
Nicole Kidman pour le rôle de Sue Brierley dans Lion
Octavia Spencer pour le rôle de Dorothy Vaughan dans Hidden Figures (Les Figures de l’ombre)
Michelle Williams pour le rôle de Randi dans Manchester by the Sea

Meilleur scénario original
Taylor Sheridan – Hell or High Water (Comancheria)
Damien Chazelle – La La Land
Yórgos Lánthimos & Efthimis Fillippou – The Lobster
> Kenneth Lonergan – Manchester by the Sea
Mike Mills – 20th Century Women

Meilleur scénario adapté
Eric Heisserer – Arrival (Premier Contact), d’après le livre L’Histoire de ta vie de Ted Chiang
August Wilson – Fences, d’après sa propre pièce Fences
Allison Schroeder et Theodore Melfi – Hidden Figures (Les Figures de l’ombre), d’après le roman Hidden Figures de Margot Lee Shetterly
Luke Davis – Lion, d’après le livre Un long chemin de Saroo Brierley et Larry Buttrose
> Barry Jenkins et Tarell Alvin McCraney – Moonlight, d’après la pièce In Moonlight Black Boys Look Blue de Tarell Alvin McCraney

Meilleurs décors
Patrice Vermette et Paul Hotte – Arrival (Premier Contact)
Stuart Craig et Anna Pinnock – Fantastic Beasts and Where to Find Them (Les Animaux fantastiques)
Jess Gonchor et Nancy Haigh – Hail, Caesar! (Ave, César !)
> Sandy Reynolds-Wasco et David Wasco – La La Land
Guy Hendrix Dyas et Gene Serdena – Passengers

Meilleurs costumes
Joanna Johnston – Allied (Alliés)
> Colleen Atwood – Fantastic Beasts and Where to Find Them (Les Animaux fantastiques)
Consolata Boyle – Florence Foster Jenkins
Madeline Fontaine – Jackie
Mary Zophres – La La Land

Meilleurs maquillages et coiffures
Eva von Bahr et Love Larson – En man som heter Ove (Mr. Ove)
Joel Harlow et Richard Alonzo – Star Trek Beyond (Star Trek : Sans limites)
> Alessandro Bertolazzi, Giorgio Gregorini et Christopher Nelson – Suicide Squad

Meilleure photographie
Bradford Young – Arrival (Premier Contact)
> Linus Sandgren – La La Land
Greig Fraser – Lion
James Laxton – Moonlight
Rodrigo Prieto – Silence

Meilleur montage
Joe Walker – Arrival (Premier Contact)
> John Gilbert – Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point)
Jake Roberts – Hell or High Water (Comancheria)
Tom Cross – La La Land
Joi McMillon et Nat Sanders – Moonlight

Meilleur montage de son
> Sylvain Bellemare – Arrival (Premier Contact)
Wylie Stateman et Renée Tondelli – Deepwater Horizon (Deepwater)
Robert McKenzie et Andy Wright – Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point)
Ai-Ling Lee et Mildred Iatrou Morgan – La La Land
Alan Robert Murray et Bub Asman – Sully

Meilleur mixage de son
Bernard Gariépy Strobl et Claude La Haye – Arrival (Premier Contact)
> Kevin O’Connell, Robert McKenzie, Andy Wright et Peter Grace – Hacksaw Ridge (Tu ne tueras point)
Andy Nelson, Ai-Ling Lee et Steve A. Morrow – La La Land
David Parker, Christopher Scarabosio et Stuart Wilson – Rogue One: A Star Wars Story
Greg P. Russell, Gary Summers, Jeffrey J. Haboush et Mac Ruth – 13 Hours: The Secret Soldiers of Benghazi (13 Hours)

Meilleurs effets visuels
Craig Hammeck, Jason Snell, Jason Billington, et Burt Dalton – Deepwater Horizon (Deepwater)
Stephane Ceretti, Richard Bluff, Vincent Cirelli et Paul Corbould – Doctor Strange
> Robert Legato, Adam Valdez, Andrew R. Jones et Dan Lemmon – The Jungle Book (Le Livre de la jungle)
Steve Emerson, Oliver Jones, Brian McLean et Brad Schiff – Kubo and the Two Strings (Kubo et l’Armure magique)
John Knoll, Mohen Leo, Hal Hickel et Neil Corbould – Rogue One: A Star Wars Story

Meilleure chanson originale
The Fools Who Dream (Audition) dans La La Land – Paroles et musique : Benj Pasek, Justin Paul et Justin Hurwitz
Can’t Stop the Feeling! dans Trolls (Les Trolls) – Paroles et musique : Justin Timberlake, Max Martin et Karl Johan Schuster
> City of Stars dans La La Land – Paroles et musique : Benj Pasek, Justin Paul et Justin Hurwitz
The Empty Chair dans Jim: The James Foley Story – Paroles et musique : J. Ralph et Sting
How Far I’ll Go dans Moana (Vaiana : La Légende du bout du monde) – Paroles et musique : Lin-Manuel Miranda

Meilleure musique de film
Mica Levi – Jackie
> Justin Hurwitz – La La Land
Dustin O’Halloran et Hauschka – Lion
Nicholas Britell – Moonlight
Thomas Newman – Passengers

Meilleur film en langue étrangère
> فروشنده (Le Client) de Asghar Farhadi (Iran)
En man som heter Ove (Mr. Ove) de Hannes Holm (Suède)
Under sandet (Les Oubliés) de Martin Zandvliet (Danemark)
Tanna de Martin Butler et Bentley Dean (Australie)
Toni Erdmann de Maren Ade (Allemagne)

Meilleur film d’animation
Kubo and the Two Strings (Kubo et l’Armure magique) de Travis Knight et Arianne Sutner
Moana (Vaiana : La Légende du bout du monde) de John Musker, Ron Clements et Osnat Shurer
Ma vie de Courgette (My Life as a Zucchini) de Claude Barras et Max Karli
The Red Turtle (La Tortue rouge) de Michael Dudok de Wit et Toshio Suzuki
> Zootopia (Zootopie) de Byron Howard, Rich Moore et Clark Spencer

Meilleur film documentaire
Fuocoammare (Fire at Sea) de Gianfranco Rosi et Donatella Palermo
I Am Not Your Negro de Raoul Peck, Rémi Grellety et Hébert Peck
Life, Animated de Roger Ross Williams et Julie Goldman
> O.J.: Made in America de Ezra Edelman et Caroline Waterlow
13th (Le 13e) de Ava DuVernay, Spencer Averick et Howard Barish

Meilleur court métrage de fiction
Ennemis Interieurs de Sélim Azzazi
La Femme et le TGV de Timo von Gunten et Giacun Caduff
Silent Nights de Aske Bang et Kim Magnusson
> Sing de Kristóf Deák et Anna Udvardy
Timecode de Juanjo Giménez

Meilleur court métrage d’animation
Blind Vaysha (Vaysha, l’aveugle) de Theodore Ushev
Borrowed Time de Andrew Coats et Lou Hamou-Lhad
Pear Cider and Cigarettes de Robert Valley et Cara Speller
Pearl de Patrick Osborne
> Piper de Alan Barillaro et Marc Sondheimer

Meilleur court métrage documentaire
Extremis de Dan Krauss
4.1 Miles de Daphne Matziaraki
Joe’s Violin de Kahane Cooperman et Raphaela Neihausen
Watani: My Homeland de Marcel Mettelsiefen et Stephen Ellis
> Les casques blancs de Orlando von Einsiedel et Joanna Natasegara


Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email