Ce jeudi 18 mai 2017, Cyril Hanouna animait, sur C8, une déclinaison prime time de son talk show intitulée TPMP Radio Baba.

Lors d’une séquence, il a repris les codes de la libre antenne en se livrant à des canulars téléphoniques. Il avait posté une annonce sur un site de rencontres en se faisant passer pour Jean-José, un jeune homme de 26 ans bisexuel et attendait qu’on le contacte.

Durant l’émission, plusieurs hommes l’ont appelé. A chaque fois, Jean-José a pris une voix efféminée, une gestuelle stéréotypée et s’en est suivi des dialogues sans ambiguïté.

En plateau, tous les chroniqueurs sont hilares et ne semblent pas se rendre compte de la gravité de la séquence homophobe qui est en train de se dérouler sous leurs yeux et sous les yeux du 1,02 million de téléspectateurs qui regardent le programme.

Rappelons que la séquence a été diffusée au lendemain de la journée mondiale de lutte contre l’homophobie, que les homosexuels de Tchétchénie (et de bien d’autres pays) se font enfermer, torturer et même tuer au moment où vous lisez ces lignes pour leur orientation sexuelle.

Il est totalement inadmissible de laisser passer une telle séquence surtout que ce n’est pas la première fois que Cyril Hanouna est sous le coup de dérapages homophobes dans Touche pas à mon poste. En décembre dernier, l’association des journalistes LGBT avait dénoncé l’homophobie ordinaire dans TPMP.

Et non, Monsieur Hanouna, rabaisser, se moquer et / ou rire d’une personne en raison son orientation sexuelle n’est pas drôle. C’est un crime.

Le lendemain (vendredi 19 mai 2017), Cyril Hanouna a tenté de s’excuser en donnant la parole à Alexandre Marcel, porte parole de Stop Homophobie, et à Joël Deumier, Président de SOS Homophobie.

Vous avez caricaturé un stéréotype en faisant un homosexuel comme étant efféminé et ne pensant qu’au sexe.
Cela donne une mauvaise image et un homosexuel, ce n’est pas ça.
Ce que vous avez fait hier contribue à augmenter l’homophobie.
Vous avez une responsabilité comme animateur vedette à une heure de grande écoute.
Vous savez que des gays se font battre, se font attaquer, d’autres se font tuer parfois, juste parce qu’ils sont homosexuels.
Je n’ai rien contre vous mais c’est homophobe et grave.

Cyril Hanouna a ensuite tenté de se justifier en déclarant qu’il doit forcer le trait (caricatural) pour être drôle mais peut-être que son « sketch » n’était tout simplement pas drôle. Il s’est défendu d’être homophobe tout en donnant la parole à ses chroniqueurs qui déclaraient tout le bien qu’il pense de leur patron et ont détourné les excuses vers une accusation contre le CSA.

J’ai vu l’émission, ça ne m’a pas choqué. Honnêtement, j’ai rigolé comme beaucoup. Ce qui m’a choqué, c’est le CSA. Ils ont tweeté à trois reprises (Damien Canivez)

Il a incité à nous dénoncer. Ils veulent faire parler d’eux et ça, c’est nul. J’ai rien contre le CSA. Mais sur le dos d’une cause, essayer de faire parler d’eux, ça c’est nul (Cyril Hanouna)

Ils ont appelé les journalistes chaque heure pour les tenir au courant du nombre de signalements qu’il y avait. (Emilie Lopez)

1,22 million de téléspectateurs ont suivi cette séquence.


Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email