Red Carpet équipe de One Upon a time… in Hollywood de Quentin Tarantino – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard

L’événement du jour fut la projection du film de Quentin Tarantino, « Once upon a time… in Hollywood » avec la présence de Brad Pitt et Leonardo Di Caprio. Tarantino a demandé aux festivaliers de ne pas spolier son film… et bien, nous n’allons pas le faire car ce fut impossible d’entrer dans la salle tant la file d’attente était longue.

A Cannes, tout fonctionne par couleur de badges. Selon votre couleur, vous avez plus ou moins de priorité par rapport à votre voisin. Vous êtes stationnés dans une file ou dans une autre selon votre rang. Du coup, si certains badges blancs arrivent à la dernière minute, les badges roses arrivent 10 minutes en avance et les bleus… 2h30 avant pour voir le Tarantino ! On ne vous raconte même pas les badges jaunes ou cinéphiles…

Quentin Tarantino – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard
Brad Pitt – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard

Alors, Nicolas Gilson est allé voir « A Vida Invisible de Euridice Gusmao » (La Vie Invisible de Euridice Gusmao) de Karim Aïnouz. « C’est un mélodrame sur la destinée de deux sœurs qui se déroule dans les années 50 au Brésil. C’est assez magnifique, inventif, magique. J’ai été transporté par la vie croisée des deux sœurs. C’est très très émouvant et, en même temps, le film comprend de nombreuses trouvailles de mise-en-scène. »

Si Nicolas a été transporté par le film brésilien, il n’en fut pas de même avec « Frankie » de Ira Sachs pourtant présenté en compétition : « Quelle déception ! C’est épouvantable. C’est un sous sous sous Woody Allen ! Il n’y a rien a sauvé. Peut-être la technique ! Mais on se fait chier ! Isabelle Huppert surjoue une actrice condamnée à mort mais on ne ressent rien. On n’en a finalement rien à faire de la destinée des protagonistes. Le réalisateur ne parvient pas à terminer son film. Quand, enfin, Huppert fait passer une émotion, le réalisateur fait monter une foule de gens sur une colline pour les faire redescendre et les faire sortir du cadre un à un. Ça dure des plombes. C’est un enfer ! »

Présenté à la section Un Certain Regard, le premier long métrage du réalisateur italien Lorenzo Mattotti, « La Fameuse Invasion des Ours en Sicile » est un sympathique film d’animation qui d’après les propos de Nicolas Gilson plaira au enfants. « Oui, c’est vrai. C’est un chouette film familiale. Le film est graphiquement vraiment beau. Il a de jolies couleurs. Malheureusement, il n’y a que des hommes dans le film ! Ça manque de représentation féminine. Même tous les ours sont des « messieurs ». Dommage. Sinon, c’est très bien ! »

Doutzen Kroes – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard 2
Elodie Fontan – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard 2
Camila Morrone – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard 1
Philippe Lacheau – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard
Dakota Fanning – Cannes 2019 – ©Carol Koca avec l’aimable autorisation de MasterCard
Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone