Joachim Lafosse intègre pour la première fois la prestigieuse Compétition du Festival de Cannes avec Les Intranquilles.
Il s’agit de sa 4ème participation cannoise. En 2012, il présentait dans la section Un certain regard A perdre la raison qui avait permis à Emilie Dequenne de remporter le prix d’interprétation féminine. Il avait également présenté Elève libre en 2008 et L’Economie du couple en 2016, tous deux à la Quinzaine des réalisateurs.

Leïla et Damien s’aiment profondément. Malgré sa bipolarité, il tente de poursuivre sa vie avec elle sachant qu’il ne pourra peut-être jamais lui offrir ce qu’elle désire.

Produit par Stenola Productions avec l’aide du Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le film est vendu à l’international par Luxbox. Il sera distribué en Belgique par Cinéart et en France par Les Films du losange.
On retrouve à l’affiche Damien Bonnard (Les Misérables), Leïla Bekthi (Tout ce qui brille) ainsi que le comédien belge Patrick Descamps (La Raison du plus faible).

« Un Monde« , le premier long métrage de la cinéaste belge Laura Wandel, sera présenté en Sélection Officielle – Un Certain Regard du 74ème Festival de Cannes. Le festival vient de l’annoncer lors de sa traditionnelle conférence de presse. Un Certain Regard est la section de la Sélection Officielle qui met en perspective un cinéma plus audacieux et à l’honneur de jeunes talents. Un Monde est une production 100% belge. Le producteur majoritaire est Dragons Films et le coproducteur est la maison de production gantoise Lunanime, avec le soutien de la FWB et du VAF.

« Un Monde » sera présenté en avant-première mondiale au Festival de Cannes. Le distributeur Lumière sortira le film dans les salles belges le 6 ou le 13 octobre. Laura Wandel a déjà pu fouler le prestigieux tapis rouge en 2014, lorsque son court métrage Les corps étrangers avait été sélectionné en compétition officielle.

Le film raconte l’histoire de Nora confrontée au harcèlement dont son grand frère Abel est victime. Tiraillée entre son père qui l’incite à réagir, son besoin de s’intégrer et son frère qui lui demande de garder le silence, Nora se trouve prise dans un terrible conflit de loyauté. Une plongée immersive, à hauteur d’enfant, dans le monde de l’école.

Toujours dans la section Un Certain Regard, « La civil » de Teodora Ana Mihai fera également partie de sélection officielle du Festival de Cannes 2021. Le film raconte l’histoire de Cielo, une mère mexicaine qui part à la recherche de sa fille kidnappée par un cartel de la drogue. Le film a été tourné en novembre/décembre 2020 à Durango, au Mexique, en pleine crise sanitaire. Il est le prolongement de plusieurs années de recherche intensive du réalisateur et écrivain mexicain Habacuc Antonio de Rosario. « La civil » s’inspire de faits réels.

Le film est une production de la maison de production anversoise Menuetto (Hans Everaert) en coproduction avec des partenaires prestigieux : les frères Dardenne (plusieurs Palmes d’Or), le Roumain Cristian Mungiu (Palme d’Or) et le Mexicain Michel Franco (Lion d’Argent à Venise). Cinéart sortira le film en salles en Belgique fin 2021.

Le rôle principal est interprété par Arcelia Ramirez, que l’on connaît notamment pour ses rôles dans SUCH IS LIFE (Cannes) et I CARRY YOU WITH ME (Sundance 2021). Alvaro Guerrero joue le rôle du père, Gustavo. Le charismatique Lieutenant Lamarque est interprété par Jorge A. Jimenez (NARCOS et FROM DUSK TILL DAWN).

En Compétition officielle, on retrouve deux co-productions belges dont le nouveau film de Mahamat Saleh Haroun, « Lingui, les liens sacrés« , coproduit par Beluga Tree, avec l’aide du Centre du cinéma et de l’audiovisuel de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Le film est vendu à l’international par Films Boutique.

Dans les faubourgs de N’djaména au Tchad, Amina vit seule avec Maria, sa fille unique de quinze ans. Son monde déjà fragile s’écroule le jour où elle découvre que sa fille est enceinte.Cette grossesse, l’adolescente n’en veut pas. Dans un pays où l’avortement est non seulement condamné par la religion, mais aussi par la loi, Amina se retrouve face à un combat qui semble perdu d’avance…

Et toujours en compétition, « Titane« , le nouveau film très attendu de Julia Ducournau qui avait fait sensation sur la Croisette en 2016 avec son premier film, « Grave« .

Métal hautement résistant à la chaleur et à la corrosion, donnant des alliages très durs, souvent utilisé sous forme de prothèses en raison de sa biocompatibilité.  Porté par Vincent Lindon et Agathe Rousselle, le film soutenu par la Fédération Wallonie-Bruxelles est coproduit en Belgique par Frakas Productions. Il est vendu à l’international par Wild Bunch et sera distribué en Belgique par O’Brother.

Retour à « Un Certain Regard » où le film du réalisateur français, « ONODA : 10.000 nuits dans la jungle » fera l’ouverture de la sélection. Ce film est une co-production franco-belge.

Théo DEGEN (INSAS) présentera son court métrage « L’ENFANT SALAMANDRE » dans la Sélection Cinéfondation.

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email