Pour sa troisième semaine d’exploitation, « Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? » de Philippe de Chauveron n’aura fait qu’une bouchée de l’ensemble des nouveautés (pourtant parfois très importantes). 1 million de spectateurs de plus se sont pressés dans les salles obscures françaises pour découvrir les nouvelles aventures des familles Verneuil et Koffi. Et déjà, 4,6 millions de spectateurs cumulés. Pour rappel, le premier film en avait réuni 12 millions…

Affiche du film « Qu’est-ce qu’on a encore fait un Bon Dieu ? » de Philippe De Chauveron

En deuxième et troisième positions du top 5, on retrouve – justement – deux nouveautés : un film d’animation, « Ralph 2.0« , de Rich Moore et Phil Johnston, et « Alita : Battle angel » de Robert Rodriguez.

La deuxième adaptation d’un manga, « Nicky Larson et le parfum de Cupidon » de Philippe Lacheau ferme le top 5 de cette semaine en passant la barre du million de spectateurs.

Classement du 13 au 19 février 2019 (France) :

  1. Qu’est-ce qu’on a encore fait au Bon Dieu ? / 1 015 000 entrées (3ème semaine – 4 656 000 cumulés – -32%)
  2. Ralph 2.0 / 892 000 entrées (nouveauté)
  3. Alita : Battle angel / 783 000 entrées (nouveauté)
  4. How to train your Dragon: The hidden word (Dragons 3 : Le monde caché) / 728 000 entrées (2ème semaine – 1 953 000 cumulés – -41%)
  5. Nicky Larson et le parfum de Cupidon / 424 000 entrées (2ème semaine – 1 054 000 cumulés – -33%)

Ce que l’on a appelé le mixte entre « Camping » et « Les Bonzés » rate le top 5. Malgré une fréquentation très haute (407 000 entrées), « All inclusive » de Fabien Onteniente se classe 6ème.

C’est la grande déception de cette semaine, « Deux fils » avec Benoit Poelvoorde et Vincent Lacoste se classe seulement à la 16ème position avec 52 000 entrées. Pourtant le film de Félix Moati mériterait une plus grande visibilité… (lire notre critique)

Joseph et ses deux fils, Joachim et Ivan, formaient une famille très soudée. Mais Ivan, le plus jeune, collégien hors norme en pleine crise mystique, est en colère contre ses deux modèles qu’il voit s’effondrer. Car son grand frère Joachim ressasse inlassablement sa dernière rupture amoureuse, au prix de mettre en péril ses études de psychiatrie. Et son père a décidé de troquer sa carrière réussie de médecin pour celle d’écrivain raté. Pourtant, ces trois hommes ne cessent de veiller les uns sur les autres et de rechercher, non sans une certaine maladresse, de l’amour…

Même remarque pour l’excellent film de Adam McKay, « Vice« , dans lequel Christian Bale incarne Dick Cheney et décortique les arcanes de la politique américaine. (lire notre critique)

Affiche du film « Vice » de Adam McKay
Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email