Affiche Festival de Cannes 2019 – La Pointe courte © 1994 Agnès Varda and her children – Montage and design : Flore Maquin

La sélection officielle de la 72ème édition du Festival de Cannes a été annoncée ce jeudi 18 avril 2019 par le délégué général Thierry Frémaux.

Un effort a été fait pour que les réalisatrices soient plus présentes dans les sélections : 13 femmes fouleront le tapis rouge deux deux françaises en compétition (Céline Sciamma et Justine Triet).

Compétition

On retrouve quelques habitués du festival dans la compétition tel quel Pedro Almodovar (Président du jury en 2017), Xavier Dolan (Grand Prix pour « Juste la fin du monde »), Jean-Pierre et Luc Dardenne deux fois palmés tout comme Ken Loach qui revient à Cannes avec une film sur un couple modeste qui tente de survivre.

Justine Triet retrouve Virginie Efira (Victoria) pour incarner Sibyl, une romancière reconvertie en psychanalyste. Rattrapée par le désir d’écrire, elle décide de quitter la plupart de ses patients. Alors qu’elle cherche l’inspiration, Margot, une jeune actrice en détresse, la supplie de la recevoir. En plein tournage, elle est enceinte de l’acteur principal… qui est en couple avec la réalisatrice du film. Tandis qu’elle lui expose son dilemme passionnel, Sibyl, fascinée, l’enregistre secrètement. La parole de sa patiente nourrit son roman et la replonge dans le tourbillon de son passé.

Après l’annonce officielle, il y a toujours l’annonce des « ajouts », des retardataires, de ceux dont on aimerait mais dont on n’est vraiment pas certain que le film sera prêt : Quentin Tarantino et Abdellatif Kechiche seront ceux de cette édition. Tarantino, très attendu, assurera une montée des marches tout aussi très attendue avec Leonardo DiCaprio, Margot Robbie et Brad Pitt.

Le festival de Cannes a choisi le film d’Olivier Nakache et Eric Toledano, « Hors Normes » avec Vincent Cassel et Reda Kateb comme « Dernière Séance » de sa 72e édition. Ne dites effectivement plus « film de clôture mais « dernière séance » pour parler de la projection lors de la soirée du Palmarès qui se déroulera le samedi 25 mai 2019 dans le Grand Théâtre Lumière.

Depuis l’an dernier, le Festival de Cannes se termine le samedi et non plus le dimanche, et comme la dernière nuit a retrouvé les couleurs de la fête et de la célébration, le dernier film projeté terminera une Sélection officielle qui aura été lancée onze jours plus tôt.

En renommant « Dernière séance » le film de clôture , le Festival de Cannes souhaite renouer avec sa tradition d’ultime grande projection, à l’image des soirées mémorables où ont été montrés E.T., l’extraterrestre  de Steven Spielberg (dans l’ancien Palais, en 1982), Thelma et Louise  de Ridley Scott (dans le nouveau, en 1991) ou encore le Don Quichotte  de Terry Gilliam l’an dernier.

The Dead Don’t Die – Jim Jarmusch (avec Bill Murray, Adam Driver, Selena Gomez) (USA)
Douleur et Gloire – Pedro Almodovar (avec Antonio Banderas) (Espagne)
Le Traître – Marco Bellocchio (Italie)
The Wild Goose Lake / Le Lac aux Oies Sauvages – Diao Yinan (Chine)
Parasite – Bong Joon Ho (Corée du Sud)
Le jeune Ahmed – Jean-Pierre et Luc Dardenne (Belgique)
Roubaix, une lumière – Arnaud Desplechin (avec Roschdy Zem, Léa Seydoux et Sara Forestier) (France)
Atlantique – Mati Diop (France – Senegal – Belgique)
Matthias et Maxime – Xavier Dolan (Québec)
Little Joe – Jessica Hausner (Autriche)
Sorry we missed you – Ken Loach (Angleterre)
Les Misérables – Ladj Ly (France)
Une vie cachée – Terrence Malick (avec Matthias Schoenaerts) (USA)
Bacurau – Kleber Mendonça Filho et Juliano Dornelles (Brésil)
La Gomera – Corneliu Porumboiu (Roumanie)
Frankie – Ira Sachs (avec Isabelle Huppert) (USA)
Portrait de la jeune fille en feu – Céline Sciamma (avec Noémie Merlant, Adèle Haenel, Luàna Bajrami) (France)
It must be heaven – Elia Suleiman (France)
Sibyl – Justine Triet (avec Virginie Efira, Adèle Exarchopoulos, Gaspard Ulliel) (FR)
Once Upon a Time… in Hollywood – Quentin Tarantino (USA)
Mektoub, My Love : Intermezzo – Abdellatif Kechiche (France)

Hors compétition

Les plus belles années d’une vie – Claude Lelouch (France)
Rocketman – Dexter Fletcher (avec Taron Egerton, Jamie Bell, Richard Madden) (Angleterre)
Too old to die young – Nicolas Winding Refn (USA)
Diego Maradona – Asif Kapadia
La belle époque – Nicolas Bedos (avec Daniel Auteuil, Guillaume Canet, Doria Tillier) (France)

Séances de minuit

Gaspard Noé revient à Cannes avec un moyen métrage hype, brillant, mystérieux : sur un tournage, deux actrices (Béatrice Dalle et Charlotte Gainsbourg) se racontent des histoires de sorcières, et pas seulement. Lux Æterna est aussi un essai sur le cinéma, sur la cinéphilie et sur l’hystérie des plateaux.

The Gangster, The Cop, The Devil – Lee Won-Tae
Lux Æterna de Gaspar Noé (France)

Séances spéciales

En 2007, Leila Conners avait projeté à Cannes « The 11th Hour », un documentaire coup de poing sur le réchauffement climatique produit par Leonardo DiCaprio. Douze ans plus tard, alors que les signaux d’alerte sur la planète continuent à se multiplier partout dans le monde, Leila Conners et Leonardo DiCaprio font à nouveau équipe sur le même sujet avec « Ice on Fire« .

Share – Pippa Bianco
Pour Sama – Waad Al Kateab et Edward Watts
Family Romance, LLC. – Werner Herzog
Tommaso – Abel Ferrara
Étre vivant et le savoir – Alain Cavalier
Que ce soit la loi – Juan Solanas
Chicuarotes – Gael García Bernal (Mexique)
La Cordillera de los sueños (La Cordillère des songes) – Patricio Guzmán (France)
Ice on Fire (La Glace en feu) – Leila Conners (USA)
Ward 5B de Dan Krauss (USA)

Un certain regard

« Jeannette, l’enfance de Jeanne d’Arc » de Bruno Dumont fut présenté en 2017 à la quinzaine des Réalisateurs, il nous revient avec la suite… et tout aussi musicale avec Jeanne dans la section Un certain regard.

L’actrice – réalisatrice Monia Chokri est actuellement à l’affiche du film belge Emma Peeters de Nicole Palo et présente son film La femme de mon frère à Cannes.

Christophe Honoré retrouve Vincent Lacoste qu’il avait mis en scène aux côté de Pierre Deladonchamps et Denis Podalydès dans « Plaire, Aimer et courir vite » qui fut présenté en compétition en 2018 à Cannes.

Invisible life – Karim Aïnouz (Brésil)
Beanpole – Kantemir Balagov (Russie)
Les Hirondelles de Kaboul – Zabou Breitman et Eléa Gobé Mévellec (film d’animation) (France)
La Femme de mon frère – Monia Chokri (Québec)
The Climb – Michael Covino (USA)
Jeanne – Bruno Dumont (France)
Viendra le feu – Oliver Laxe (France)
Chambre 212 – Christophe Honoré (avec Chiara Mastroianni, Vincent Lacoste, Camille Cottin) (France)
Port Authority – Danielle Lessovitz (USA)
Papicha – Mounia Meddour (France – Algerie – Belgique)
Adam – Maryam Touzani (Maroc)
Zhuo Ren Mi Mi – Midi Z (Taïwan)
Liberté – Albert Serra (Espagne)
Bull – Annie Silverstein (USA)
Summer of Changsha – Zu Feng (Chine)
Evge – Nariman Aliev
La famosa invasione degli orsi in Sicilia (La fameuse Invasion des Ours en Sicile) – Lorenzo Mattotti (Italie)
Odnazhdy v Trubchevske – Larissa Sadilova (Russie)

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email