Pionnier de la vidéo sur le web en Belgique, Mister Emma se filme en compagnie de ses amis people en format selfie. Depuis 2003, le site misteremma.com a vécu plusieurs vies afin de suivre l’évolution du web comme l’apparition des réseaux sociaux, des smartphones, de Youtube, des applications, etc. Après avoir été un site de vidéos et un site d’information culture-tendance-people, Emma vous présente aujourd’hui ses chroniques personnelles et plus photographiques.

Envie que Mister Emma vienne à votre événement et en parle sur son site ? redaction@misteremma.com

Email Twitter Facebook Instagram Youtube

Fais-moi ton cinéma !

Une chose est certaine : il ne faut pas aller voir l’adaptation cinématographique de Gaston Lagaffe. Toutes les critiques crient au navet et même la fille de Franquin juge le scénario débile, les acteurs mal dirigés et, d’après son interview dans L’Avenir, on a échappé à pire que ce que l’on peut voir dès ce mercredi dans les salles obscures.
Les enfants de moins de 10 ans qui ne connaissent pas l’univers du célèbre personnage devraient apprécier les gags au raz des pâquerettes.

Mais alors ? On va voir quoi au cinéma ?
Lady Bird de Greta Gerwig (lire notre critique)

Christine « Lady Bird » McPherson se bat désespérément pour ne pas ressembler à sa mère, aimante mais butée et au fort caractère, qui travaille sans relâche en tant qu’infirmière pour garder sa famille à flot après que le père de Lady Bird a perdu son emploi.

Affiche du film « Lady Bird » de Greta Gerwig

Ghostland de Pascal Laugier
Mylène Farmer dans un film d’horreur qui fait l’ouverture du BIFFF à Bruxelles, ça ne vous met pas l’eau à la bouche ? Et si je vous dis que c’est réussi… Que va aller voir un film d’épouvante ? (lire notre critique)

Suite au décès de sa tante, Pauline et ses deux filles héritent d’une maison. Dès leur première nuit sur place, des meurtriers pénètrent dans la demeure et Pauline doit se battre pour sauver ses filles. Un drame qui va traumatiser toute la famille. Tandis que Beth, l’aînée des filles, devient une auteure renommée spécialisée dans la littérature horrifique, Vera, la cadette, s’enlise dans une paranoïa destructrice. Seize ans plus tard, la famille est à nouveau réunie dans la maison que Vera et Pauline n’ont jamais quittée. Des évènements étranges commencent alors à se produire…

Affiche du film « Ghostland » de Pascal Laugier

Perso, je suis bien tenté par Miss Hyde de Serge Bozon avec Isabelle Huppert.

Une timide professeur de physique est méprisée par ses élèves et ses collègues dans un lycée professionnel de banlieue. Un jour, elle est foudroyée et sent en elle une énergie nouvelle, mystérieuse et dangereuse…

Et, attention, c’est ce week-end que sort en avant-première le 5ème film de Taxi dirigé par Franck Gastambide.

Et toujours au cinéma :
Ready Player One de Steven Spielberg. Une époustouflante réalisation mêlant scènes réelles et motion-capture. (lire notre critique et voir la bande annonce)

Affiche du film « Ready Player One » de Steven Spielberg

Le rire de ma mère de Colombe Savignac et Pascal Ralite.
Suzanne Clément est bouleversante dans son rôle. Elle perce l’écran et vous emporte dans sa joie de vivre. Son sourire est magnifique. (lire notre critique et voir la bande annonce)

Adrien, timide, n’a pas la vie facile. Bousculé depuis que ses parents sont séparés, il partage son temps entre son père et sa mère. Un jour, il prend conscience d’une douloureuse vérité qui va tout changer, non seulement pour lui , mais également pour toute sa famille. Le jeune garçon se met à jouer dans une pièce de théâtre pour se rapprocher d’une jeune fille dont il est tombé amoureux. Dans cette période difficile, il veut comprendre ce que signifie le fait d’être courageux.

Affiche du film « Le rire de ma mère » de Colombe Savignac et Pascal Ralite

The Rider de Chloé Zhao
The Rider de Chloé Zhao est un film magnifique sur le sens de la vie. C’est en 2013 alors qu’elle tournait son premier film Les chansons que mes frères m’ont apprises que la réalisatrice a fait la connaissance, dans la réserve indienne de Pine Ridge, d’un groupe étant à la fois des Sioux Lakota Oglala et d’authentiques cowboys. Parmi ceux-ci, Brady Jandreau, dresseur et adepte de la discipline du cheval sauvage. (lire notre critique et voir la bande annonce)

Affiche du film « The Rider » de Chloé Zhao

Revenge de Coralie Fargeat.
A plus d’une reprise, la réalisatrice vous étonnera avec un scénario sculpté pour le genre et un énorme travail sur la photographie et le son. (lire notre critique et voir la bande annonce)

Trois riches chefs d’entreprise quarantenaires, mariés et bons pères de famille se retrouvent pour leur partie de chasse annuelle dans une zone désertique de canyons. Un moyen pour eux d’évacuer leur stress et d’affirmer leur virilité armes à la main. Mais cette fois, l’un d’entre eux est venu avec sa jeune maîtresse, une lolita ultra sexy qui attise rapidement la convoitise des deux autres… Les choses dérapent. Dans l’enfer du désert, la jeune femme laissée pour morte reprend vie. Et la partie de chasse se transforme en une impitoyable chasse à l’homme…

Oh Lucy!, film déroutant de Atsuko Hirayanagi qui raconte l’histoire de Setsuko (Shinobu Terajima). Elle mène une vie solitaire et sans saveur à Tokyo entre son travail et son appartement, jusqu’à ce que sa nièce Mika la persuade de prendre sa place à des cours d’anglais très singuliers. Cette expérience agit comme un électrochoc sur Setsuko. Affublée d’une perruque blonde, elle s’appelle désormais Lucy et s’éprend de John son professeur, interprété par Josh Hartnett.

Affiche du film « Oh Lucy! » de Atsuko Hirayanagi

I, Tonya (Moi, Tonya) de Craig Gillespie avec l’incroyable prestation de Margot Robbie.
La patineuse artistique Tonya Harding a un talent naturel et sa voie semble toute tracée vers une sélection pour les Jeux olympiques. Mais Tonya n’est pas issue d’une famille particulièrement aisée et ses tenues vulgaires et son comportement outrancier sont la bête noire du monde très strict du patinage. Entourée de personnes stupides, animées de bonnes et de mauvaises intentions, Tonya ourdit un plan pour prendre sa revanche sur sa principale rivale : l’angélique Nancy Kerrigan. L’un des plus grands scandales des États-Unis est en train de se jouer.

Affiche du film « I, Tonya » de Craig Gillespie

Black Panther de Ryan Coogler, film de science-fiction et de super-héros réalise son avant première à Bozar. Etonnant lieu pour ce genre de long métrage qui se joue après les événements qui se sont déroulés dans Captain America : Civil War. T’Challa revient chez lui prendre sa place sur le trône du Wakanda, une nation africaine technologiquement très avancée. Mais lorsqu’un vieil ennemi resurgit, le courage de T’Challa est mis à rude épreuve, aussi bien en tant que souverain qu’en tant que Black Panther. Il se retrouve entraîné dans un conflit qui menace non seulement le destin du Wakanda, mais celui du monde entier…. (lire ma critique)

The Shape of Water (La Forme de l’Eau) de Guillermo del Toro. Véritable chef d’œuvre du 7ème art qui deviendra un classique du genre. (lire ma critique)

Modeste employée d’un laboratoire gouvernemental ultrasecret, Elisa mène une existence morne et solitaire, d’autant plus isolée qu’elle est muette. Sa vie bascule à jamais lorsqu’elle et sa collègue Zelda découvrent une expérience encore plus secrète que les autres…

Affiche du film « The Shape of Water » (La Forme de l’Eau) de Guillermo Del Toro

Retrouvez le Box Office du cinéma français chaque jeudi sur misteremma.com : lire nos articles.

Partagez avec vos amis !Share on FacebookTweet about this on TwitterShare on Google+Pin on PinterestEmail this to someone

Post a Comment

SECURITE *