Vendredi 22 février 2019, la salle Pleyel accueillait la crème du cinéma français. Deux jours plus tard, ce sont les Oscars qui étaient remis à Los Angeles.

Kad Merad, le maitre de cérémonie « cool » des César, n’a pas fait l’unanimité sur les réseaux sociaux. Hormis son entrée en hommage à Queen, le reste fut très mollasson. Simple coïncidence ou vrai coup de génie, son interprétation de Freddie Mercury aura porté chance au film de Bryan Singer, « Bohemian Rhapsody » qui est reparti avec 4 statuettes (meilleur acteur pour Rami Malek, montage, montage son, mixage son).

Kad Merad a réalisé la pire audience à la télévision (Canal+) depuis 10 ans avec 1 646 000 téléspectateurs.

A Hollywood, pas de maître de cérémonie suite à la découverte d’anciens tweets homophobes de l’acteur Kevin Hart. De son côté, l’acteur Billy Porter a fait forte impression sur le red carpet en portant une robe smoking. Il est le héros de l’excellente série Netflix « Pose ». L’entreprise américaine proposant des films et séries télévisées en flux continu sur Internet a acquis cette nuit ses lettres de noblesse en remportant 3 statuettes pour le film « Roma » du mexicain Alfonso Cuarón (meilleur réalisateur, photographie, film en langue étrangère).

En France, le belge Lukas Dhondt n’avait aucune chance de remporter le César de meilleur film étranger pour « Girl » face à « Une affaire de Famille » de Hirokazu Kore-eda. Mais la Belgique ne repartira pas bredouille ! Kad Merad dira d’ailleurs d’entrée de jeu « Pourquoi les meilleures actrices françaises sont-elles belges ? » donnant un vif espoir à Virginie Efira nommée dans les catégories Meilleure actrice (« Un amour impossible » de Catherine Corsini) et Meilleure actrice dans un second rôle (« Le grand bain » de Gilles Lellouche). Mais cette dernière ne se lèvera pas de son fauteuil, Léa Drucker (« Jusqu’à la Garde » de Xavier Legrand) et Karine Viard (« Les Chatouilles » de Andréa Bescond et Éric Métayer) lui ont été préférées. En revanche Benoît Debie (meilleure photographie pour « Les Frères Sisters » de Jacques Audiard), « Ni juge, Ni soumise » de Jean Libon et Yves Hinant (meilleur documentaire) et « Les petites mains » de Rémi Allier (meilleur court métrage de fiction) repartent tous les 3 avec un César.

A Hollywood, Olivia Colman pour le rôle d’Anne d’Angleterre dans « The Favourite » (La favorite) de Yorgos Lanthimos repartira avec l’Oscar de la Meilleure actrice. Elle vole ainsi la vedette à Lady Gaga qui, elle, repart avec la statuette de Meilleure chanson originale pour « Shallow » dans « A star is born » de Bradley Cooper, lot de consolation pour ce film pourtant nommé 8 fois.

Ce genre de cérémonies a toujours son lot de joies et de déception. A Hollywood, « Vice » de Adam McKay repartira avec un seul prix (Meilleur maquillage et costume) alors qu’il était aussi nommé 8 fois, un seul prix également pour « BlacKkKlansman » de Spike Lee (Meilleur scénario adapté) alors qu’il était nommé 6 fois, et 0 prix sur 4 nominations pour « Le Retour de Mary Poppins » de Rob Marshall.

En France, c’est Gilles Lellouche qui doit avoir un sentiment amer où « Le grand bain » repart avec un seul prix (Meilleur acteur pour Philippe Katerine) alors que la comédie était grande favorite. Mais on sait que la profession n’aime pas les comédies, c’est d’ailleurs pour cette raison qu’elle a inventé le César du public. Après l’avoir remise à Dany Boon l’année dernière, c’était au tour de « Les Tuche 3 » d’Olivier Baroux (le copain de Kad Merad) et ce sera les familles Verneuil et Koffi avec « Qu’est-ce qu’on a encore fait au bon Dieu ? » de Philippe de Chauveron de repartir avec le prix l’année prochaine…

Mais Gilles Lellouche peut se rassurer, il n’est pas le seul perdant de cette année : « En liberté ! » de Pierre Salvadori, « La Douleur » d’Emmanuel Finkiel et « Pupille » de Jeanne Herry repartent tous les 3 avec 0 César alors qu’ils étaient nommés respectivement 9, 8 et 7 fois.

Côté animation, les César ont honorés un film très classique dans son approche, « Dilili à Paris » de Michel Ocelot, alors que les Oscars ont préféré mettre à l’honneur un super héros nouvelle génération avec « Spider-Man: New Generation » de Peter Ramsey, Bob Persichetti, Rodney Rothman. Et ce ne fut pas le seul super héros à être mis à l’honneur puisque « Black Panther » de Ryan Coogler a reçu 3 Oscars (meilleur musique de film, costumes, décors et direction artistique) sur 7 nominations.

Au terme de la 91ème cérémonie des Oscars, « Bohemian Rapsody » est le grand vainqueur de la soirée avec 4 statuettes, il est suivi de « Green Book : Sur les routes du sud », « Roma » et « Black Panther » qui en ont reçu chacun 3. Aux César, « Les Frères Sisters » et « Jusqu’à la garde » repartent avec 4 récompenses de la 44ème cérémonie. Ils sont suivi par les 3 prix pour « Shéhérazade » et les deux prix pour « Les Chatouilles » et « Guy ».

Partagez avec vos amis !Share on Facebook
Facebook
Tweet about this on Twitter
Twitter
Pin on Pinterest
Pinterest
Email this to someone
email